Découvrez le label Ville active et sportive

Créé en 2017 par des élus et une organisation professionnelle de la filière sport, ce label a pour vocation de récompenser et d’encourager les politiques sportives dans les communes.

Qu’est-ce que le label Ville active et sportive ?

Le label Ville active et sportive a été créé en 2017 par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS). Le CNVAS compte deux membres fondateurs : 

  •  L’Association Nationale Des Élu(e)s en charge du Sport (Andes). L’Andes rassemble 8 000 communes et groupements de communes qui partagent conseils, bonnes pratiques et retours d’expérience sur les politiques sportives des villes ;
  • L’Union sport & cycle. Première organisation professionnelle de la filière sport, l’Union sport & cycle fédère 1 400 entreprises représentant plus de 500 marques, 3 000 points de vente et 80 000 salariés.   

L’objectif du CNVAS est de faire interagir les entreprises, les acteurs du sport et les communes afin de développer la pratique sportive sur le territoire. Il fédère les acteurs du monde sportif et les villes autour d’une ambition commune, contribuant au développement d’un maillage territorial de plus en plus dense. 

Le Conseil national des villes actives et sportives est placé sous le patronage du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques. Depuis sa création, le label est parrainé par la Française des jeux (FDJ), et soutenu par le Groupe VYV (premier acteur mutualiste de santé et de protection sociale en France.)

Les collectivités territoriales sont celles qui contribuent le plus au financement du sport. Le label Ville Active et Sportive vient récompenser et valoriser ces communes qui portent des initiatives, des projets et des politiques sportives innovantes visant à encourager la pratique d’activités physiques et sportives par le plus grand nombre.

 « Notre label est un outil de valorisation et de reconnaissance des politiques sportives locales ambitieuses des communes, qui investissent dans la pratique d’une activité physique, ludique et sportive », déclare Patrick Apéré, président du CNVAS et de l’Andes, cité par la Gazette des communes.  

Comment se déroule l’attribution du label Ville Active et Sportive par le CNVAS ?

 

8f9262d6044b-Label-Ville.jpg

 

Le label est accordé pour une durée de 3 ans. Toutes les villes de France métropolitaine, d’Outre-mer et des collectivités d’Outre-mer peuvent être candidates, quelle que soit leur taille.

Les candidatures pour le prochain millésime sont ouvertes du 3 octobre 2022 au 31 janvier 2023. La procédure ainsi que le cahier des charges sont disponibles en ligne. 

Il existe quatre niveaux de labellisation, symbolisés par des lauriers. L’idée « est d’inscrire les labellisées dans un processus de progression, après le premier audit que permet chaque candidature », explique Nathalie Bonnefoy, chargée de mission du CNVAS, à La Gazette des communes.

Le comité de labellisation, composé de professionnels et d’élus issus du monde du sport, examine les dossiers de candidatures selon plusieurs critères :

  • La motivation ;
  • La politique publique d’activité physique, ludique et sportive de la ville et les publics bénéficiaires ;
  • Les aménagements et équipements permettant une pratique sportive et active ainsi que les événements sportifs ;
  • Les initiatives sportives innovantes adoptées par la commune.

Ces actions innovantes devront avoir eu lieu au cours des 3 dernières années, ou être en cours de réalisation. Elles peuvent concerner tous types de publics : scolaires, seniors, femmes, personnes en situation de handicap ou défavorisées, actifs, jeunes parents, etc.

En vue des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, les villes candidates pourront préciser si elles ont entrepris des actions visant à mobiliser les habitants autour de cet événement. 

288 communes labellisées en 2022

Le label « Ville Active et Sportive » récompense une grande diversité de villes, rurales comme urbaines, engagées dans la promotion d’activités physiques et sportives auprès de publics variés. 288 communes ont été labellisées lors de la dernière cérémonie, qui s’est tenue le 25 août 2022 à Limoges. 220 communes ont obtenu un renouvellement, accompagné ou non d’un laurier supplémentaire. 68 villes ont reçu le précieux sésame pour la première fois. 

Parmi les nouveaux lauréats figurent le village de Creys-Mépieu en Nord-Isère, Pietrosella, 1 500 habitants, en Corse, Thann, 8 000 habitants, en Alsace, mais aussi Lisieux ou Neuilly-sur-Seine. Quimper, Plaisir, Blagnac, Massy et Carrières-sur-Seine ont obtenu 3 lauriers. Saint-Nazaire, 70.000 habitants, est la seule à décrocher 4 lauriers. 

Au total, 607 communes ont été labellisées depuis 2017. La plus petite comptait 672 habitants, et la plus importante, Toulouse, 457 000.  

Coup de projecteur sur 4 villes du réseau labellisées Ville Active et Sportive :

  • Hazebrouck, 1 laurier
    La municipalité d’Hazebrouck, dans le Nord (22 000 habitants) a organisé les « Assises du Sport » en 2020 afin de coconstruire la nouvelle politique sportive avec l’ensemble des acteurs locaux. Elle a engagé un plan d’investissement sur dix ans prévoyant notamment la réhabilitation de trois complexes sportifs (15 millions d’euros). Labellisée « Terre de Jeux », elle affiche sa volonté de faire du sport un outil d’éducation et de citoyenneté.
  • L’Isle-sur-le-Doubs, 1 laurier
    Cette commune de 3 000 habitants située entre Besançon et Belfort a investi 350 000 euros dans la construction et la rénovation d’équipements (nouveau gymnase et city stade, terrain de tennis couvert, création d’une piste de pumptrack, réfection de la piste d’athlétisme). La municipalité a par ailleurs engagé d’importants travaux pour encourager les mobilités douces, telles que la marche et le vélo. Elle a notamment aménagé une aire d’accueil à proximité de l’EuroVélo 6, route touristique qui relie l’Atlantique à la Mer Noire.
  • Franconville, de 1 à 3 lauriers
    Labellisée depuis 2018, Franconville (Val d’Oise) s’est vue attribuer trois lauriers cette année. La commune, qui compte quinze structures et complexes sportifs, multiplie les équipements de plein air afin d’encourager la pratique du sport par le plus grand nombre. Trois street work-out ont été installés ces deux dernières années. La municipalité a mis en place des actions pédagogiques comme l’opération « J’apprends à nager », et souhaite développer le handisport. Labellisée « Terre de Jeux », Franconville a été retenue comme centre de préparation par le Comité Olympique Paris 2024 pour quatre disciplines : basket, basket fauteuil, gymnastique artistique et trampoline. 
  •  Saint-Nazaire, 4 lauriers
    Saint-Nazaire est la seule parmi les 68 nouvelles communes labellisées à obtenir 4 lauriers. La ville a mené une large consultation autour du sport en 2018 et 2019. Elle souhaite notamment faire porter ses efforts sur le « développement de son potentiel environnemental naturel », à travers l’aménagement de nouvelles infrastructures pour le nautisme et le littoral. En parallèle, la commune de Loire-Atlantique poursuit sa politique d’inclusion par le sport.

Voir aussi